• Souvenirs.......

     

    Les disques durs de sauvegarde recèlent des trésors oubliés. M'amusant à fouiller dans l'un d'entre eux je suis tombé sur des images que j'avais prises dans un village de la République Démocratique du Congo où j'ai résidé une semaine pour une mission humanitaire destinée à remettre en état une maternité dans un hôpital de brousse. 

    Outre le travail quotidien, j'avais bien sûr le temps de vadrouiller dans ce village situé à plus de 500 kilomètre de Kinshasa.J'en garde un souvenir inoubliable tant les habitants étaient accueillants, prêts à engager la conversation et de partager avec vous le peu qu'ils ont.

    Il y a des visages et même des noms que l'on oublie pas. Je crois que les images parlent d'elles même.

    Thérèse et son mari qui m'ont  hébergé pendant mon séjour, fière de me montrer son jardin accompagnée de Firmin son jardinier , flanqué de son assistant.

    Souvenirs.......

    Souvenirs....... 

     

     

    Plus loin ce groupe de femmes avec leurs coiffures traditionelles, avec lesquelles j'ai bien rigolé.

    Souvenirs.......

    Souvenirs.......

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis les chefs coutumiers ou le chef du village ,que l'on respecte....

     

    Souvenirs.......

    Souvenirs.......

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et puis il y a les enfants dont certains n'avaient jamais vu de blancs d'où leur étonnement. Et enfin la vie tranquille dans des paysages incroyables au bord de la rivière.Unique.

    Souvenirs.......

    Souvenirs.......

      

    J'ai gardé de précieux contacts dans ce gros bourg, et j'ai des nouvelles régulièrement.La zone est maintenant troublée par des guérillas incessantes et je sais que sauf miracle je n'y retournerais plus.Les disques durs servent à ne pas oublier !

    Très bonne semaine.


    45 commentaires
  • Merveilles Africaines.......

    Nord du Niger

    Cette période est difficile pas tant à cause de l'obligation de respecter les règles du confinement, mais bien plus par le fait que voyager au loin devient très difficile, voir impossible. Quelqu'un qui me connaît bien m'a dit  cette semaine que j'avais tant de souvenirs de voyage que je n'avais pas le droit de me plaindre. Ce n'est pas faux.....

    Merveilles Africaines.......

    Monts du Cameroun

    Ceux qui me suivent sur mon blog savent que j'ai beaucoup bourlingué en Afrique en petit avion, et ce soir j'avais envie de vous montrer ce que j'ai pu voir  et photographié quand j'étais assis en place droite ou allongé en place arrière sur un Cessna ou un Piper.....avec un appareil photo bien moins sophistiqué que celui que je possède maintenant.

    Merveilles Africaines.......

    In Amenas en Algérie

    Alors je me contenterais de légender mes photos, ce sont bien les paysages que j'ai vu, comme dirait l'autre, de mes propres yeux.... qui s'embuent légèrement quand je les revois......

    Merveilles Africaines.......

    Bord du Niger en approche de Mopti au Mali

    Merveilles Africaines.......

     

    Tumulus Sahara Algérien

    Voila en ce début de semaine je réussis à m'évader , et j'espère que vous serez heureux  de m'accompagner un petit bout de chemin. A tire d'aile si le coeur vous en dit.

    Merveilles Africaines.......

     Attérissage à Ifréouane au Niger

    Le plus pénible est d 'éteindre  le disque dur externe, là ou je cache bien des secrets, mais cela est une autre histoire...... 

    Je vous souhaite de passez une très bonne semaine, et surtout restez prudents....


    49 commentaires
  • Je rêve de voyager mais cela est vraiment problématique en ce moment. J'irais même dans le désert ce qui me conduit à vous parler des oasis du Sud Algérien que j'ai eu la chance infinie de visiter et d'y séjourner. Les plus belles restent à mes yeux  celle de Timimoun et de Ghardaïa.

    Imaginez vous être dans le désert entouré de dunes , d'une citée aux couleurs rouges et ocres, la sécheresse partout.Vous prenez des petits chemins et vous arrivez dans une palmeraie sous laquelle s'étalent des jardins magnifiques où chantent les oiseaux et volètent de beaux papillons; C'est incroyable. Le miracle c'est l'eau......

    D'où vient 'elle ?  d'un système simple dont je vous donne ci dessous le schéma.

    oasis

    La distribution de l'eau est alors assurée par la technique des peignes comme ci dessous, et qui sont nettement visibles dans la vidéo sur l'oasis de Timimoun

    Oasis

     

    L'eau arrive ainsi dans chaque parcelle, au pied des palmiers dattiers. La fraîcheur bienfaisante règne, et quand vous trempez les mains dans l'eau celle ci est presque glacée....

    Oasis

     

    On retrouve la même chose à Ghardaïa .Cette ville est vraiment attachante. Bâtie sur une colline,on retrouve la couleur bleue qui rappelle  le bleu des turbans ou des djellabas des hommes. C'est superbe et surprenant. Le marché est bien achalandé et très coloré et je peux vous dire que les dattes y sont excellentes....

    Oasis

    Timimoun n' a pas encore livré tous ses secrets, on trouve des fossiles de coquillage et d'animaux marins à la périphérie de la ville.Des scientifiques disent que ce sont les traces d'une ancienne mer, d'autres qu'il y avait un fleuve ou une citée lacustre.

    Enfin existe au milieu de nulle part un Ksar découvert et fouillé  par des américains  en 1980, connu que de certains guides locaux .

    Oasis

    Je sais que je ne reverrais plus ces petites merveilles,mais personne ne m'empêchera d'y rêver....

    Bonne semaine à vous et demeurez prudents.

    Tous les documents d'illustration de cet article proviennent du net

     


    48 commentaires
  •  

    Zette, notre amie, indiquait dans un commentaire sur mon dernier article qu'elle croyait survoler la Mauritanie. Alors pour lui faire plaisir, j'ai retrouvé cette vidéo tournée dans ce pays très particulier.

    Après avoir décollé de Atar, nous nous posons non sans difficultés sur une piste caillouteuse à souhait à Ouadane, une Oasis du désert, où le combat contre le sable est quotidien. Nous avions rendez vous avec des nomades qui passaient la fin de l'année en cet endroit.

    Une rencontre incroyable ! Nous assistons presque incrédules à leur vie quotidienne. On voit remplir  ces outres en peau de chameau avec de l'eau puisée au puits par des adolescents. Les femmes, en habit très colorés caillent le lait avec des mouvements réguliers, d'autres font de la farine avec des meules de pierres actionnées à la main. Les plus âgés sont assis ou allongés sur des tapis ornant les tentes. Les bêtes sont calmes malgré le remue ménage provoqué par tout ce monde.

    Nous visitons ensuite le village construit entièrement en pierres, et surtout allons découvrir une fameuse bibliothèque du désert où sont conservés des livres qui racontent l'histoire des nomades Mauritaniens et qui consignent tous les us et coutumes de leur peuple. Les techniques de Fabrications des tapis avec leurs motifs immuables sont décrites précisemment. On en retrouve de similaire à Chinguetti, l'autre fameuse ville du désert Mauritanien.

    Nous sommes dans la Région où a été tourné le fameux film " Fort Sagane" et où est tombée la météorite qui a creuse un cratère énorme à Tenoumer,  que nous survolerons sur le chemin du retour de cette journée mémorable !

    Je vous souhaite une excellente fin de semaine.


    48 commentaires
  •  

     

    Ceux qui suivent mon blog depuis longtemps savent que je suis un passionné de l'Afrique et que j'observe l'actualité de ce continent.

    Les problèmes politiques au Mali sont récurrents et je me garderais bien de porter un jugement sur les derniers évènements qui ont vu le Président Keita et son gouvernement démissionner.Une junte militaire  a pris le pouvoir et s'est engagée à favoriser le retour d'un pouvoir civil.

    Les images de cette vidéo doivent dater des années 1990-1995. J'avais exploré les falaises du Bandiagara qui s'étendent sur près de 200 kilomètres  avec un universitaire Malien qui enseignait à Paris .Une découverte fabuleuse pour moi car je voyais pour la première fois le peuple Dogon. L'accès était très difficile et on ne pouvait accéder  aux villages qu'avec des personnes habilitées.

    Le Mali avait compris le formidable atout de developpement du tourisme dans ce secteur  et avait engagé des travaux pour rendre facile l'arrivée dans certains sites.

    J'effectuais une deuxième visite avec un missionnaire Franco-Allemand qui vivait depuis 25 ans dans les falaises et qui pratiquait la langue du secteur.Un souvenir unique.

    Le Mali est un pays très pauvre.Les bergers Peuls font pâturer leurs troupeaux dans des zones arides. La culture de l'oignon est une ressource connue ainsi que le mode d'exploitation.

    Les falaises ce sont des tombes creusées dans ce grès et inacessibles aux non initiés, des villages troglodytes et d'autres avec leurs greniers à grains, qui sont fondus dans des paysages uniques. des baobabs partout, et un peuple qui possède des traditions de forgerons fantastiques.

    Le paradoxe c'est que dans cette région désertique et sèche on trouve de l'eau sur le plateau et au pied des falaises ce qui rend la vie possible.

    C'est maintenant une région dangereuse où le terrorisme a détruit plus de 30 villages.

    L'UNESCO vient d'engager un programme d'un milliard de dollars sur trois ans pour préserver le pays Dogon et entreprendre des travaux de reconstruction colossaux.

    J'ai vu plusieurs fois les danses extraordinaires des masques Dogons.Je sais que je n'y retournerais pas, mais j'aimerais tant que dans un climat de paix, les générations futures puissent voir les merveilles des falaises du Bandiagara.

    Bonne soirée.


    45 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique