• J'avais mis en ligne dernièrement un clip que j'avais tourné en République Démocratique du Congo pour le festival de Gungu.Cet article a suscité de nombreuses réactions soit en commentaires soit en messages. Malheureusement cet extrait ne pouvait traduire l'ambiance particulière et de folie dans laquelle nous nous sommes retrouvés . J'ai donc décidé de mettre en ligne un film qui retraduit beaucoup mieux les évènements uniques que j'ai vécu et filmé.

    L'avion que vous voyez dans les premières images est celui utilisé avec mes amis pour arriver jusque là, au départ d'Ajaccio.Une belle et sacrée  bourlingue !

    L'orchestre qui nous accueille est incroyable. Le chef est déjà un personnage entre clown et robot.Les instruments fabriqués avec du tube Pvc, une cimbale trafiquée, et des trompettes sorties je ne sais d'où, mais cela joue et met de l'ambiance. La chorale des secouristes passe un message positif, c'est effectivement la joie. L'interview  du chef coutumier avec son couvre chef en perles, un grand moment sous les yeux de toute cette jeunesse dissipée.

    Et puis il y a le transport avec ce camion qui a perdu ses protections moteur, chargée à bloc , roulant à tombeau ouvert sur une piste sablonneuse.Ne parlons pas du véhicule  que j'ai emprunté pour aller au concert dont le seul maître est Dieu.

    Le festival, comme déjà dit est fantastique, les danseurs sur échasses  impréssionants, le nain qui sort du sac excité par ses amis shootés à mort invraisemblable, et le contortioniste qui vient devant la caméra vraiment époustoufflant.

    La nuit à la lueur des torches le spectacle devient hallucinant.Pour tout vous dire nous avons demandé à la police bon enfant de nous exfiltrer pour rejoindre une maison en dur où nous avons passé une nuit agitée par des musiques diverses qui se sont calmées au lever du soleil.

    Le film est un peu long mais si vous voulez vraiment vivre des moments de folie, n'hésitez pas. Je sais que jamais plus je ne verrais de mes propres yeux une telle chose, qui demeure un souvenir indélébile ancré au plus profond de mes neurones....

    Autant vous dire que j'espère que cette petite expérience que je tente, vous conviendra et que j'attends c'est clair vos réactions.

    Je vous souhaite une bonne Semaine.


    49 commentaires
  • Vent fort sur Ajaccio ce soir et temps vraiment maussade. Voila que recommence une journée de confinement, mais maintenant on a de l'entraînement...

    On cherche à s'évader et en foullant dans un disque dur externe, j'ai retrouvé cette vidéo dont vous excuserez la qualité, mais elle  date, elle date.

    Je suis au Nord de Tombouctou cette citée mythique au Mali, le soir, et j'attends un coucher de soleil assis sur le sable, sur la  crête  d'une dune blonde, ma petite caméra Sony entre les mains.

    En bas sur la piste, deux caravanes chamelières s' avancent l'une vers l'autre. les bêtes sont libres. Un spectacle unique. Observez bien c'est étonnant. Les animaux se croisent sans dévier de leur trajectoire et pourtant ils sont très près les uns des autres. Les accompagnants n'interviennent pas. Les femmes et les enfants juchés sur des ânes qui sont groupés suivent. C'est rapide. Je rêve les yeux ouverts.

    Un scarabé grimpe à toute allure et laisse ses traces caractéristiques sur le sable.

    Le soleil se couche enfin. Les hommes bleus préparent le campement, allument le feu et font chauffer le thé que l'on dégustera trois fois pour respecter la tradition. On se régalera ensuite d'un cabri préparé façon  méchoui, dont je n'ai jamais oublié la saveur du couscous cuit dans le ventre de l'animal.

    Le froid tombe, Je me glisse dans un sac de couchage , une nuit à la belle étoile,  fantastique, je devrais dire aux belles étoiles, car le ciel est pur, aucune pollution, la voie lactée est merveilleuse. C'était un soir dans le désert malien.....

    Et puisque dimanche c'est la fête des mères, je souhaite bonne fête à toutes les mamans du monde et je pense à cette jeune femme et son enfant photographiée par mes soins ,un soir d'étape.

    Souvenir du Mali......

    L'Afrique quel continent !!

    Bonne fin de semaine

     


    57 commentaires
  • Mon dernier article a suscité de nombreux commentaires et aussi quelques messages me demandant quelques précisions sur ces falaises du Bandiagara.

    Je mets en ligne cette courte vidéo qui explique l'essentiel du pays Dogon et regrette déjà les effets néfastes du tourisme que j'évoquais moi même. Je regarde ces images avec émotion car je revois des lieux où je suis passé.

    Dans le même temps je voulais vous parler de deux choses :

    La première pour vous indiquer qu'un éthnologue Français , Marcel Griaule a mené à partir de 1935 des missions au Pays Dogon et a étudié ce peuple en vivant avec eux. Il y a beaucoup de documents d'époque qui ont été rendus publics et même si certains ont été contestés je crois que le travail accompli est remarquable.

    Le peuple Dogon ne s'y est d'ailleurs pas trompé en le considérant comme l'un des leurs et en lui réservant des funérailles suivant leurs rites, puisqu'il a été entérré en Avril 1956 sur les falaises.

    La seconde est de rappeler que les dogons sont le peuple du feu aussi et sont des fondeurs de bronze . Certaines tombes ont ete pillées et les objets rituels éparpillés chez des revendeurs . C'est à Mopti que j'ai acheté ceux que je vous présente.

    Le premier classique est un cavalier sur sa monture,

    Dogons.......

    le second est plus symbolique.Il représente la fécondité et la protection de l'enfant.Remarquez la pierre ensérrée, elle a été touchée par la foudre et protégera l'enfant à naître.

    Dogons.......

     

    Les secrets des Dogons ont 'ils tous été découverts j'en doute.

    Ils font partie des mystères de l'Afrique. Les nouvelles générations aspirent maintenant à autre chose .....dommage.

    Bonne fin de semaine.


    55 commentaires
  • Bandiagara.....

    La première fois que je suis monté sur les falaises du Bandiagara au Mali c'était il y a au moins vingt cinq ans et j'avais fait le voyage depuis Mopti, le port sur le Niger, sur une planche placée en travers du plateau arrière d'une  vieille 404 qui devait ne  plus avoir aucun souvenir de Sochaux....

    J' étais avec Francis mon ami, grand reporter à FR3. On avait avalé à satiété une poussière rouge de latérite, on était trempés et assoifés. Mais on avait absolument rien regretté et on ne pensait  même pas pas qu'il nous  faudrait refaire le chemin en sens inverse.

    Bandiagara.....

    Là, vit le peuple Dogon. Cela m'avait tellement passionné que j'y suis retourné deux fois encore. A ma première visite nous n'avions que des caméras pour filmer les tombes creusées dans les falaises, les villages typiques entourés de baobabs, la culture des oignons sur le plateau, les cases à palabres et les habitations où tout grouillait de vie.

    Notre guide Dogon lui même nous fit rencontrer bon nombre d'artisans et assister à une danse des masques que je n'oublierai jamais.

    Les Dogons sont des forgerons hors pair, ils extraient  du minerai de fer, le transforme grâce à des fours qu'ils construisent  et fabriquent outils et armes.

    C'est de cette façon que j'ai pu obtenir cette antique pipe de chef et ces deux couteaux avec leurs fourreaux.

    Bandiagara.....

    L'homme et la femme, le couple, belle symbolique.

    Sacrés souvenirs d'une journée inoubliable.

    Maintenant c'est fini. On accède aux falaises par une large route goudronnée, que l'on  emprunte en voiture ou minibus climatisé, suivant le voyagiste que vous aurez choisi, le charme est rompu....et la zone est maintenant dangereuse.. quand j'y pense.....

    Passez une bonne semaine.


    64 commentaires
  • Beauté Saharienne......

    Quelques images retrouvées une fois encore, des longs survols du Sahara . Ce sont des aventures particulières, car vos yeux ne voient que des choses inhabituelles. Pas de routes, pas de maisons, pas de présence humaine.Vous êtes au milieu de nulle part. Vous vous dites que si un incident technique survient et en admettant même que tout se passe bien, on va mettre un certain temps pour vous retrouver . Ce ne sont pas les quelques bouteilles d'eau dans la soute qui vous rassurent......

    Beauté Saharienne......

    Mais que c'est beau ! on ne s'en lasse pas. C'est inoubliable.

    Ici nous sommes entre le Niger , les confins de l'Algérie et du Sud Tunisien , pas loin de  la Lybie.

    Beauté Saharienne......

    Certes il ya des dunes à perte de vue, mais aussi des montagnes en décomposition, des roches volcaniques, et des étendues qui étaient il y a des millions d'années des étendues marines, cela parait invraisemblable.

    Beauté Saharienne......

    J'espère que vous partagerez l' enthousiasme qui a été le mien pendant toutes ces traversées du désert.

     

    Bonne fin de semaine. 


    47 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique