•  

    Ce soir je suis en colère, plus de 1000 hectares de forêts sont parties en fumée en quarante huit heures en ce début de Février  en Corse du Sud. Un incendie qui s'est déclaré à 5h 30 du matin dans le massif de Bavella à pratiquement une heure de la mer.

    J'ai choisi cette vidéo sans commentaires mais qui montre les conséquences du feu en bord de mer.Je veux saluer le courage des pompiers et surtout des pilotes de Canadair qui ce matin ont réussi à diminuer la violence de l'incendie que l'on voit de l'espace. Tout cela se fait au péril de leur propre vie on l'oublie trop souvent...

     

    Ce massif sauvage qui domine la côte orientale de la Corse je l'ai parcouru dans ma jeunesse. dans un temps où l'on arrivait dans des hameaux de maisons de pierres par une piste poussièreuse. Ils  étaient habités que par des écolos qui s'ignoraient totalement. Ils vivaient en complète autarcie. Pas d'électricité, c'est là que j'ai vu pour la première fois un éclairage au carbure.

    De l'eau en abondance, une faune sauvage extraordinaire, on élevait des marcassins dans des petites grottes.De beaux jardins , des ruchers superbes, des torrents où les truites s'attrapaient à la main ou à la fourchette sous les galets du bord de ces torrents aux eaux limpides..

    On dégustait en ces lieux un pain cuit au four de bois et de la charcuterie introuvable maintenant sans compter le fromage  de montagne issus des troupeaux de chèvres.

    Et puis on grimpait  en transpirant beaucoup et en buvant du café glacé, dans les aiguilles mythiques de Bavella et on chassait le mouflon animal emblématique en Corse  avant que sa chasse ne  soit interdite.

    Tout cela a disparu pas par le feu bien sûr, mais parce que plus personne n'accepterait de vivre et de travailler  dans les conditions que j'évoque.

    Tout cela pour dire que je ne crois guère aux imprécations des verts, on n'arrivera plus à faire en sorte que la planète soit propre et protégée.

    Colère......

    Je me dis que j'ai eu la chance infinie d'avoir connu cette époque et ce massif de Bavella dans son état originel, et regretter que je ne reverrais plus  comme je l'ai connu, même si je sais que la nature reprend toujours ses droits.

    Bonne fin de semaine.


    59 commentaires
  • Bandits Corses........

    Parmi mes cadeaux de fin d'année, on m'a offert ce magnifique livre sur les bandits Corses qui m' a vivement intéréssé.

    Ce livre a été écrit par Caroline Parsi, docteur et agrégée en histoire, spécialiste du banditisme Corse et par Jacques Moretti qui lui aussi a rédigé de nombreux ouvrages sur ce problème  qui a toujours passionné les insulaires.

    Ce livre de 300 pages largement illustré de 600 photographies et documents, est un travail de recherche formidable qui livre aux lecteurs des faits réels et des documents d'époque exceptionnels. Un livre de bibliothèque qui est un petit bijou.

    Bandits Corses........

    Les bandits d'honneur et autres bandits sont dans l'histoire de l'île depuis des temps immémoriaux, et les anecdotes sont si nombreuses qu'elles ont alimentées le mythe jusqu' en 1935 date à laquelle on a guillottiné le Bandit Spada en place publique à Bastia.Cet épisode m'a d'ailleurs été raconté par mon père; militaire qui avait fait partie du service de sécurité de l'évènement....

    Bandits Corses........

    Bandits Corses........

    Au dela des faits connus, c'est l'analyse des interconnections qui existaient entre ces hommes du maquis , les autorités , l'église , les médias de l'époque , les femmes, les étrangers. On a découvert à cette occasion et en famille que l'un de ces bandits avait kidnappé le père, tué le mari d'une belle qu'il convoitait qui était une fille de notre environnement familial...et dont l'histoire s'était perdue dans la nuit des temps....Mais pas celle de son auteur le bandit Bellacoscia le bandit le plus photographié,mort dans son lit et qui à la fin de ses jours buvait tranquillement son apéro sous les frondaisons des platanes de Bocognano dont il était originaire.

    Bandits Corses........

    Quelques photos qui démontrent que le bandit Corse était un phénomène qui dépassait largement les côtes de l'île. De Funès a campé ces personnages qui avaient leurs tampons, recevaient du beau monde dans leurs palais verts( le maquis) qui avaient des chiens dréssés , des guides assermentés et des armes redoutables. Et quand les pandorres tuaient un bandit, ils n'hésitaient pas à poser pour la postérité dans des postures qui parfois les décrébilisaient les montrant nombreux pour tuer un seul homme.

    Bandits Corses........

     

    Bien sûr l'ouvrage est spécifique, mais c'est un document qui peut intérésser bien du monde.Je vous le conseille vivement.

    Bon mercredi.

     


    64 commentaires
  • Quelques soucis d'internet , désormais réglés ont eu pour conséquence de me tenir éloigné de vous ces derniers jours.Pendant ce temps des dizaines de messages, de commentaires, et d'articles  sont venus se déverser dans ma messagerie.Je vais donc reprendre mes visites sur vos blogs tranquillement.

    Il fait beau sur Ajaccio à l'abri des vents et du mauvais temps venus de l'Est. Hier 18 ° dans l'après midi on était bien au soleil dans le jardin alors que des intempéries violentes sévissaient dans le sud de la France.Le temps est vraiment fou.

    Pour cette reprise je voudrais vous montrer quelques photos prises du coté de Porto sur le côté occidental de l'île.Il ne faisait pas très beau à ce moment alors qu'il fait depuis quelques jours un temps splendide d'après mes informations. Quand je vous dis que le temps est fou !

    je vous souhaite une très bonne fin de semaine.janvier se termine déjà et on va rentrer en Février un mois chargé pour ma famille avec des anniversaires, mais aussi  le souvenir de disparitions d'êtres chers. C'est la vie......

    Je vous souhaite une excellente fin de semaine, en espérant que tous les désagréments de la vie quotidienne que l'on constate actuellement s'estompent ou disparaissent.

     

    Bon jeudi

     

     


    65 commentaires
  • Centenaire......

    En cette fin de semaine je suis allé rejoindre ma famille dans le nord de l'île pour fêter avec elle, les cent ans de mon oncle germain.

    Même s'il y a eu  ces dernières années  des personnes très âgées chez nous, c'est la première fois que nous avons un centenaire dans notre proche parenté.

    Autant vous dire qu'on lui a fait honneur et s'il a été gâté, c'est surtout la joie qu'il a eu d'avoir sa famille autour de lui qui l'a le plus touché.

    Centenaire......

    Né en 1919 en fin d'année il a été enregistré qu'au 1 janvier 1920, comme on le faisait à l'époque pour gagner une année de conscription. Il a eu une vie dense.Résistant  en 1940, débarquement et campagne en Italie, sur le front en Allemagne et retour après guerre dans son village de la montagne Corse où il exerça son métier d'agriculteur, s'occupant de son bétail, de ses terres et de ses vignes.

    Centenaire......

    Il pris sa retraite et s'installa ensuite à Bastia où il coule des jours heureux auprès de son épouse âgée de 92 ans.

    Alors il nous a donné une belle leçon de vie. Un mot gentil pour ses invités, et ensuite une participation active à son anniversaire.Il a soufflé ses bougies d'anniversaire, mangé une part de l'énorme gâteau, débouché une bouteille de champagne, et finalement dansé au son d'un accordéon qui animait la soirée.Un beau tango avec sa femme et sa soeur, ma mère qui est rentrée elle dans sa 99 ième année.

    Il a été mitraillé par les APN et autre I phone chacun voulant garder un souvenir de cette soirée mémorable.

    Il ne soucie en aucune manière de ce que sera demain, il ne parle pas de la mort et se soucie de ce qu'il y a au menu. Sa mémoire du passé est intacte et il raconte volontiers les épisodes marquants de sa vie. par chance j'en ai partagé beaucoup avec lui. Un exemple pour nous.

    Alors une nouvelle fois bon anniversaire Tonton, tu es dans nos coeurs.

    Vive le centenaire....

    Bonne semaine.


    62 commentaires
  • Calanches curieuses......

     

    Je suis allé avec deux amis sur la côte occidentale de l'île pour une journée détente.Alors que nous avons depuis deux jours un soleil radieux et des températures agréables c'est sous un ciel chargé que nous sommes allés jusqu'à Porto. Après avoir dépassé Cargese la citée grecque et atteint Piana, nous avons pris le temps de revoir les calanches qui s'étendent de Piana à Porto.A mon sens c'est le plus beau coin de la Corse, délimitant la réserve de Scandola classé au patrimoine par l'Unesco.

    Très peu de circulation, pas comme l'été où des milliers de touristes se frayent difficilement un passage sur cette route qui domine en permanence les rives magnifiques du golfe de Porto. Nous avons donc pris le temps de redécouvrir les curiosités de l'endroit, celles que peu de monde trouvent , y compris parmi les insulaires.

    Le pélerin se détache sur ce ciel laiteux, son bâton à la main ,il part vers d'autres horizons.

    Calanches curieuses......

    Juste un peu plus bas on rencontre les amoureux qui eux sont connus du monde entier,l'amour c'est bien connu n' a lui pas de frontières....

    Calanches curieuses......

     

    Moins visible on découvre le cochon que l'on suspend,groin en l'air et patte pendante, pour célébrer les cochonailles surprenant non ?

    Calanches curieuses...... 

    Regardez la partie gauche de la photo. 

    Il y en a plein d'autres mais je voulais terminer pour rendre hommage à notre ancien Président de la République Raymond Poincaré  que seul les connaisseurs des calanches pourront découvrir car ce n'est que d'un seul endroit que l'on voit ses sourcils, sa moustache  et sa barbichette....

    Calanches curieuses......

    Calanches curieuses......

    Calanches curieuses......

     

    Le plaisir de cette promenade a été complété comme il se doit par la dégustation d'un excellent figatellu grillé au feu de bois, dans un restaurant connu de PORTO

    On va quand même pas se laisser dépérir en ce début d'année

    Bonne fin de semaine


    45 commentaires