• De façon incidente je suis tombé sur ce petit reportage consacré au château de la Punta.

    La dernière fois que je l'ai visité avant qu'il ne soit fermé c'est quand j'ai commencé à travailler c'est à dire il y a plus de cinquante ans .Les choses avancent vraiment lentement en matière de culture en France.......

    Car le château de la Punta situé sur les hauteurs d'Ajaccio est chargé d'histoire. Il fut achevé en 1891 par la famille Pozzo di Borgo sur une propriété familiale de 40 hectares.

    En 1882 le Palais des Tuileries est détruit à Paris. Jérôme Pozzo di Borgo, duc de Naples et son fils Charles ennemis jurés de Napoléon Premier, achètent les pierres d'une aile des Tuileries, les transportent par train à Marseille et les font débarquer par bâteau à Ajaccio , et enfin les font acheminer,à dos d'ânes et de mulets, par une route de 7 Kilomètres, ouverte à cette occasion, qui domine le golfe dAjaccio au lieu-dit La Punta.

    On reconstruisit cette aile des Tuileries en ces lieux. Elle fut la résidence d'été de cette prestigieuse famille Corse. Puis elle fut abandonnée et un feu de maquis l'endommagea gravement en 1978. La famille revendit le château au Conseil général de la Corse duSud qui fit refaire le toit en 1996, sauvant ainsi l'édifice..

    Il semble que l'on veuille maintenant après des travaux extérieurs réouvrir au public ce haut lieu historique en 2021-2022.

    La Punta.....

    L'intérieur n' a pas trop souffert et on pourra réinstaller ,tableaux et magnifique mobilier d'époque qui retrouveront leur place sous ce superbe plafond à caissons provenant du château de la Palisse et qui permettra de revoir la cheminée en marbre reprise au château de Villeroy. Les Pozzo di Borgo aimaient les belles choses......ou la brocante de luxe.....

    La Punta.....La Punta.....

    Reste une inconnue , c'est la destination finale  que l'on réservera au château de la Punta. Musée, centre de congrès , aménagement du parc peuplé d'essences exotiques pour en faire un parc écologique. Il faudra encore du temps et de l'argent  ,mais bon cela est une autre histoire.

    Très bonne soirée


    50 commentaires
  • Je vous présente le plus grand oiseau de Corse. Il s'agit du gypaète barbu, une espèce en voie de disparition dans le monde. Il en existe entre 10 et 15 quinze couples dans notre île. Son envergure peut atteindre trois mètres et sa force est phénoménale.

    Dans l'île où je l'ai vu voler  très haut c'est surtout dans le Niolu et le massif du Cinto qu'il niche alors qu'en Corse du Sud on le trouve principalement dans le massif des Aiguilles de Bavella.

    Surveillés de près par les agents du parc naturel de Corse et par les scientifiques Européens sa survie  est délicate.

    En effet ses habitudes alimentaires comportent principalement des os ce qui implique de trouver des carcasses d'animaux. Dans le Niolu zone d'élevage séculaire l'oiseau trouve des dépouilles de vaches, de caprins, d'ovins, et de mouflons ce qui lui permet de se développer

    J'ai choisi cette vidéo ,qui n'a pas été tournée dans l'île, pratiquement incroyable quand on le voit engloutir des os énormes. Il emploie comme d'autres rapaces d'ailleurs la technique consistant à lâcher les os de très haut afin qu'ils se fracassent et qu'il puisse mieux les absorber. C'est étonnant.

    On dit que son estomac lui permet de dissoudre cette nourriture atypique. Quelques essais de réintroduction de poussins issus des Pyrénnées ont été couronnés de succès. 

    Pour terminer je voudrais vous rapporter un dialogue que j'ai traduit du Corse entre un aigle royal, autre rapace emblématique et le gypaète barbu Corse.

    Le gypaète dit un jour à l'aigle :"Si j'avais le courage de compère aigle, je mangerais la vache et son veau" 

    L'aigle répondit : "Si j'avais la force de compère le gypaète je mangerais le troupeau et son berger. "

    Cela veut tout dire sur les capacités de ce magnifique rapace

    Bonne soirée

    Gypaète Barbu

     


    42 commentaires
  • Estampes.....

     

    Quand on parle d'estampes Chinoises ou Japonaises je vois souvent sourire mes interlocuteurs.Ils associent estampes et érotisme. Mais cela est une autre histoire.....

    L'art de l'estampe est très ancien. Au départ elle n'était réalisée qu'en noir et blanc, la couleur n'est venu que très tardivement.

    Estampes.....

    Les plus anciennes datent de 1669, mais ce que bien des gens ne savent pas, c'est la technique utilisée pour réaliser les estampes.

    En réalité l'artiste réalise  d'abord un dessin. Il  le confie ensuite à un sculpteur qui colle celui ci sur une planche de cerisier ou de buis , sciée dans sa longueur. Il sculpte dès lors le modèle. On prend ensuite une feuille de papier qui est pressée sur cette sculpture, préalablement enduite des coloris choisis. On obtient dès lors l'estampe originale.

     

    Estampes.....

    Vous vous imaginez le travail que cela représente. Ces estampes sont maintenant très rares et valent de petites fortunes.

    Estampes.....

    L'évolution des techniques fait qu'aujourd'hui les estampes sont imprimées en polychromie et n'ont plus rien à voir avec celles décrites plus haut.

    Bon je ne voudrais pas fruster ceux qui sourient quand on évoque l'estampe , elles seront sages,  car voyez vous au pays du soleil levant, l'érotisme ne se conçoit que dans la soie.......

    Estampes.....

     

    Estampes.....

    Je vous souhaite une très bonne soirée.


    45 commentaires
  • Jaisalmer est  avec Jaïpur  les deux citées que je préfère au Rajasthan en Inde. Jaisalmer, où je suis allé deux fois, est une ville mystérieuse , sa citadelle et la vieille ville entourées de remparts vous plongent immédiatement dans un autre monde. Pas de voitures on circule comme il y a des siècles, et les échoppes sont autant de musés. Les temples Jaïns, intégrés dans les bâtiments d'habitations sont parmi les plus beaux que vous pouvez voir en Inde. 

    j'ai mis cette vidéo pour vous permettre de découvrir cette citée antique,  ce point de départ pour le désert du Thar qui jouxte le Pakistan. Chez Jay l'hôtelier devenu un ami, l'établissement qu'il dirige dans la basse ville, offre de la terrasse du dernier étage , surtout au coucher du soleil  une vision féerique et imprenable sur la citadelle.

    Jay, m' a toujours bien reçu et a organisé par  deux fois mes anniversaires dans ce lieu unique du Thar, au mois de février. Il m'accueillera dans le désert  avec collier de fleurs et verre de l'amitié...

    Jaisalmer et le Thar.....

    On arrive à dos de dromadaires dans les dunes éloignées de toute civilisation. Dans un sable blond un feu est allumé , des coussins et couvertures sont diposés pour votre confort, la nuit est tempérée.

    Jaisalmer et le Thar.....

    Et puis apparaissent des danseuses  richement vêtues de couleurs vives qui commencent à danser au son de musiques typiques et lancinantes.

    Jaisalmer et le Thar.....

    Jaisalmer et le Thar.....

    Jaisalmer et le Thar.....

     

    Jaisalmer et le Thar..... 

     

    Le feu et quelques lampes éclairent l'endroit.On dîne ensuite, on trinque à l'amitié et à la santé de tout le monde.Et puis les danseuses viennent parmi nous et nous entraînent dans leurs danses .C'est irréel,on est dans l'obscurité et au dessus un ciel étoilé qu'aucune pollution ne trouble.

    Jay verre à la main apporte un gâteau réalisé je pense dans ses cuisines. On rêve.....

    Jaisalmer et le Thar.....

     

    On repart émerveillés  avec les gens du coin pour regagner à pied le minibus.Ils ont le pas et le sens de l'orientation inné chez les habitants du désert.

    Comment oublier un tel moment que l'on aurait voulu sans fin, et un tel souvenir.....Magique et somptueux......

     

    Je vous souhaite une excellente semaine.


    45 commentaires
  •  

     

    j'ai tourné cette vidéo au Rajasthan, pas très loin de Jodphur, sur le territoire des Bisnhoïs le peuple le plus écolo de la terre à mon sens.

    L' homme que vous voyez est l'un des animateurs du village que j'ai visité. Il prépare une pipe à base d'une résine dont il a affirmé que ce n'était pas de l'opium. Pour autant le cérémonial très codé de la préparation répondait à des préceptes religieux que ce peuple respecte à la lettre. Par ailleurs il existe beaucoup de champs de pavots et il existe une tolérance pour la consommation d'opium au Rajasthan.

    J'ai eu la chance de visiter les alentours du village, le soir au coucher du soleil, et j'ai pu me rendre compte moi même de leur mode de vie et de la protection de la nature  et des animaux qui les entourent. J'ai vu ces gazelles  sauvages s'approcher sans crainte de leurs protecteurs et venir leur manger dans la main.J'ai vu des bandes de perdreaux devant le seuil de leurs demeures et les paons perchés sur les arbres tout proches.

    je me suis documenté, j'ai lu des ouvrages sur leur philosophie de vie, mais je crois sincèrement qu'il faut beaucoup de temps  pour comprendre ce qu'ils font. Eux agissent sans grands moyens , chez nous on parle beaucoup et nos rues sont encombrées des déchets de notre société de consommation.

    La deuxième vidéo ci dessous présente succintement leurs croyances .

    Je peux vous dire que quand vous êtes sur place et au milieu d'eux vous cogitez et leur souvenir est toujours très présent dans mon esprit, après mes deux incursions chez eux.

     

    Très bonne soirée.


    46 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires