•  

     

    Nature sauvage....

    Je regardais aux informations  télévisuelles de ce jour, tous ces braves gens se précipiter  aux terrasses de café désormais ouvertes. J'en suis heureux surtout  pour ces artisans et ces commerçants qui peuvent maintenant reprendre leurs activités même si les contraintes imposées sont difficiles à gérer.

    Nature sauvage....

     

    Nature sauvage....

    Eh bien moi, je me suis sauvé en pleine nature sauvage, seul comme un grand. Grand beau temps, un ciel bleu réconfortant. j'ai musardé avant d'aller partager un repas  avec enfants et petits enfants, dans un petit village de montagne. J'ai pu constater que ma petite fille est une vraie petite sauvageonne au tonus incroyable.Elle grimpe sur les rochers, parcourt les sentiers du maquis, cueille les fleurs sauvages pour sa grand mère restée en ville, et se fait accompagner du chien des voisins. Elle sera comme nous une amoureuse de la nature.

    Nature sauvage....

    Le vieux pont a résisté aux assauts des crues hivernales, la rivière roule ses eaux limpides, le pin isolé résiste tant bien que mal au vent, les immortelles sont en fleur et le lézard se dore au soleil sur de la ferraille abandonnée.

    Nature sauvage....

    J'ai ramassé deux oranges tardives  délicieuses, goûté les fraises du jardin, et accepté de mon fils les premières patates nouvelles.

    Nature sauvage....

    Un lundi de Pentecôte qui restera aussi un bon souvenir.....

    Je vous souhaite une bonne semaine


    43 commentaires
  • Envie de se tirer ailleurs......

     

    Dès que je me lève le matin et parfois même avant de déjeuner , le lis la presse Régionale  et prends connaissance des nouvelles du monde. A vrai dire difficile d'échapper aux articles nombreux, parfois polémiques ou contradictoires consacrés au Covid 19. C'est presqu'une indigestion.....

    La corse est une île entourée d'eau comme l'a précisé un homme qui se voulait célèbre et s'en échapper maintenant est très difficile voire impossible. Prendre le bâteau ou l'avion relève pratiquement de l'exploit si on a passé avec succès l'établissement d'un dossier long comme le bras. Vous comprendrez donc qu'étant un voyageur je me sens un peu comme un prisonnier qui attend sa permission de sortie.

    Aussi c'est vraiment avec plaisir que j'ai admiré cette belle photo de Malena reprise dans Corse info. J'ai piloté plus jeune et le survol de la Corse par beau temps est un moment particulier. Cette vue du Cap me parle car dès qu'on ne la voit plus, on se dirige vers la France continentale où l' Italie. j'aurais voulu être dans l'avion.

    Mais deux autres belles photos publiées par Corse Matin m'ont tout de suite consolé et rappelé que la Corse est aussi une montagne dans la mer.

    A quelques kilomètres de Corte dans l'intérieur de l'île se trouve le lac de Melo dont je vous ai déjà parlé.un endroit magnifique déserté en ce moment. L'occasion peut être d'aller voir les dernières traces de neige et de taquiner la truite Fario. Un plaisir garanti.

    Envie de se tirer ailleurs......

     

    Dominant la mer, on peut aller aussi se retrouver pour une belle randonnée au lac de Bastiani au dessus de Ghisoni le village de mon épouse. Un endroit magique aussi de la montagne Corse, terrain des bergers qui y amenaient leurs bêtes en estive; en vivant dans des bergeries en pierres sèches superbes.

    Envie de se tirer ailleurs......

    Alors finalement je me suis dit que si je voulais gambader je le pouvais encore, pour le reste et si Dieu me prête vie, j'attendrais des jours meilleurs pour prendre de la hauteur ou danser sur les vagues.

    Passez une très bonne soirée.


    52 commentaires
  • Cerro- Torre.

    Il y a un an environ je retournais avec un grand plaisir, dans les Dolomites Italiennes dans la belle vallée du Val Gardena. Ce massif est vraiment superbe et ces montagnes toujours attirantes. C'est aussi le royaume des alpinistes qui se lancent à l'assaut de parois de grès roses verticales impréssionantes .Toujours un spectacle qu'il est facile d'observer à la jumelle sans prendre de risques....

    Cerro- Torre.

    Mais ce n'est pas mon propos du jour. 

    Originaire de Trento  dans le haut Adige, Cesare Maestri est surnommé l'araignée des Dolomites. C'est  un alpiniste hors pair dont la réputation est mondiale. En 1959 avec un équipement dont je vous laisse imaginer ce qu'il pouvait être, il s'attaque avec son ami Autrichien Toni Egger, spécialiste des glaciers, au Cerro Torre en Argentine, une montagne granitique de 3128  mètres, réputée inviolable.

    Cerro- Torre.

    Image du net

    Maestri dit avoir atteint le sommet après avoir été récupéré par son ami, Cesare Fava, au pied de la montagne où complètement épuisé, il indique que son compagnon est mort emporté par une avalanche.

    Mais des doutes énormes subsistent sur cet exploit. D'autres alpinistes partent donc sur la voie empruntée par l'Italien mais à partir d'une certaine hauteur on ne trouve plus aucune traces de cette ascension et en particulier des pitons ou des cordages. On ne retrouve pas plus l'Autrichien qui notait le détail des journées sur un carnet pas plus que l'appareil photo qu'il possédait.

    La polémique enfle, mais Maestri n'en démord pas, il est allé au sommet. Devant les sarcasmes d'autres alpinistes et les preuves accumulées, il décide alors l'impensable. S'attaquer à nouveau au Cerro Torre avec un compresseur d'environ 100 kilogs pour percer la roche et y planter des pitons à expansion. Une folie sponsorisée par le fabriquant  du compresseur. Il arrive au but, mais ne franchit pas la calotte d'environ 20 mètres de glace qui recouvre le sommet.Il soutiendra que le sommet est au dernier rocher et que la calotte peut changer à tout moment.....Il met hors état de marche le compresseur qu'il laisse au sommet, et détruit en descendant  les pitons de la conquête finale.

    Cerro- Torre.

    Image du net

    On retrouva les restes de Toni Egger,  mais ni son carnet de notes ni son appareil photo. Maestri  soutiendra qu'il a conquit le Cerro Torre deux fois, la montagne la plus difficile du monde......Le mystère le plus complet règne encore.

    Même ses détracteurs les plus virulents reconnaissent cependant que Cesare Maestri  est certainement l'un des plus grands artistes de l'escalade.

    Je vous souhaite une excellente soirée

     


    60 commentaires
  • Génération Coronavirus....

    Dans le cadre des travaux d'entretien du jardin, je rabattais une haie à l'entrée de la propriété.Le taille haie faisait son travail de façon impeccable et ne voit 'il pas qu'il coupe des tiges et découvre un nid. J'ai failli décapiter les trois oisillons qui se trouvaient à l'intérieur...L'examen attentif des rescapés m'indiquait qu'il s'agissait de merles.

    Je ne pouvais pas les laisser à découvert en haut de la haie. J'ai décroché le nid avec les petits merles qui croyant qu'on venait leur donner leur pitance ouvraient bien grand leur bec.

    Génération Coronavirus....

    Je réinstallais le nid  plus bas dans la haie et avec satisfaction j'observais que maman merlette avait bien vite repéré son nid et ses petits et recommençait son va et vient de nourrissage. Ouf je ne suis pas un bourreau.

    Ce matin je suis retourné voir tout cela et avec satisfaction j'ai constaté que tout ce petit monde se portait bien....

    J'espère que ces merles de la génération Coronavirus viendront faire la fête dans le jardin pour mon grand plaisir

    Bonne fin de semaine....


    55 commentaires
  •  

    Pas pour des nèfles....

     

    Le néflier du Japon était bien chargé cette année.La nèfle est un fruit que j'adore.Il faut la manger , que dis je la déguster sur ou sous l'arbre car elle  est fragile. A chaque saison de production  cela me rappelle mes jeunes années quand je passais mes vacances au village et que ces fruits très riches en potassium et en divers oligo éléments venaient à maturité dans les jardins.

    Pas pour des nèfles....

    Le fruit est juteux, légèrement acidulé, il a de gros noyaux bruns très luisants qu'il convient de recracher car ils sont toxiques, bien que certains agriculteurs élaborent une liqueur avec alcool, sucre et lait.Pour les connaisseurs uniquement.....

    Pas pour des nèfles....

    Mon épouse a  décidé de faire de la confiture qui est délicieuse, d'une finesse appréciable, et au goût particulier. Je viens  de la goûter , elle fera mon bonheur pour quelques petits déjeuners.

    Pas pour des nèfles....

    C'est un fruit qui peut accompagner des plats chauds à base de volailles par exemple, et en dessert en tarte genre tarte abricots ou alors en clafoutis. 

    En résumé beaucoup de possibilités pour un fruit que l'on trouve difficilement  dans le commerce et qu'il faut manger rapidement car sa conservation une fois cueilli est problématique.

    Pas pour des nèfles....

    Quand à moi je sais que la récolte que j'ai effectué n'a pas été faite pour des nèfles !

    Allez passez une bonne semaine, on retrouve un peu de liberté à 100 kilomètres à la ronde, cela ne veut pas dire qu'il faut oublier les masques et les mesures de prudence qui s'imposent, car le virus n'a pas encore fini sa tournée.

    Bon déconfinement


    50 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires