•  

     

    Ouverture....

    Oui c'était hier l'ouverture de la pêche à la truite qui va pouvoir occuper les passionnés jusqu'au  mois de Septembre.

    Mon fiston a toujours aimé marcher et écumer les torrents les plus reculés , près de ce village de montagne où il se réfugie régulièrement.

    Il a été content de son ouverture, cinq heures de marche à travers un maquis épais pour trouver des torrents cachés qui drainent la fonte  des neiges des hautes montagnes voisines.

    Celle que vous voyez ont été attrappés dans des endroits où même le garde chasse avisé de la région n'a jamais mis les pieds. Equipé mon fils rentre dans l'eau avec des cuissardes protectrices, pêche au ver, et a bien entendu le permis adéquat.

    Ouverture....

    Ces truites sont endémiques à la Corse et sont sauvages . Elles n'ont rien à voir avec la truite fario que l'on trouve aussi dans l'île et sur le Continent.Les études génétiques réalisées ont montré que ce poisson vit en Corse dans les torrents depuis 150 000 ans. La salmo trutta macrostigma,c'est son nom scientifique, vit dans les ruisseaux non pollués à plus de 700 mètres d'altitude .Elles sont belles et brillantes et leurs points rouges sont les marques incontestables de leur espèce.

    Reste ce que vous ne verrez pas,  la séquence à laquelle malheureusement vous ne pourrez assister, c'est celle de leur dégustation.Bien préparées, leur saveur est d'une finesse et d'une saveur inégalable.Un plat qui devient très rare et qui doit se mériter !

    Je vous souhaite une excellente semaine.


    49 commentaires
  • L'arburacellu.....

    Si je devais faire une traduction littérale du titre et de ce mot Corse , cela donnerait l'arbre oiseau.

    Non ce n'est pas une nouvelle variété d'arbre.En réalité il s'agit d'un chêne liège.

    Chaque année l'Office  National  des Forêts (ONF) et la revue Vie Sauvage organisent le concours du plus bel arbre de l'année.

    Pour 2018 c'est donc l'arburacellu situé à Ghisonaccia sur la plaine orientale de la Corse qui a remporté la palme !

    L'arburacellu.....

    Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la Corse est à l'honneur en la matière, c'est dire notre fierté !

    L'estimation des spécialistes date cet arbre d' nviron 250 ans.Sa circonférence à la base est de l'ordre de 4 mètres et sa hauteur est de 15 mètres.

    Mais sa particularité réside dans le fait  que les excroissances constatées le font ressembler à un rapace aux ailes déployées....

    Il semblerait que cet arbre a été touché par la foudre en son coeur et qu'il ensuite reparti sur les côtés.

    L'arburacellu.....

    Les gens  de la région qui viennent  voir cette curiosité disent que l'on ressent une sensation étrange quand on se positionne sous les ailes déployées de l'araburacellu.Cette sensation disparaît dès que l'on fait quelques pas en avant. Bizarre non ?

    Cet arbre a certainement des vertus magiques.Il faut que je me décide d'aller le voir, dans l'attente je vous mets trois photos  prises sur le net.

    Je vous souhaite une excellente semaine avec un peu de calme à l'approche des fêtes de fin d'année.

     


    58 commentaires
  •  

     

    Ils sont repartis.......

    Photo du net

    Oui Baba est toujours vivant !

    Je n'ai pas publié ces quelques jours car j'ai eu un emploi du temps très chargé.Des obligations familiales m'ont amenés dans le Nord de l'île et il devient de plus en plus difficile de circuler sur ces routes Corses.

    Des gendarmes en surveillance, des radars pompeurs de fric, des travaux, des ronds points et les nouvelles limitations de vitesse, et un réseau routier pas très moderne font qu'il faut plus de 2 heures et demi pour faire 150 Kilomètres.....

    Par ailleurs des visites de contrôles programmées à la suite de mon opération des yeux, mais dont les conclusions sont bonnes, m'ont éloignés de vous, mais vous l'aurez remarqué, je suis passé sur tous les blogs.

    C'est l'automne mais on a encore 28° sur Ajaccio aujourd'hui, même si les nuits sont bien plus fraîches.

    Les chasseurs d'Afrique sont repartis , les guêpiers, leur autre nom sont des oiseaux superbes que j'observe depuis mon enfance.Ils sont malheureusement bien moins nombreux qu'auparavant.

    On a basculé dans le dernier trimestre et les occupations ne sont déjà plus les mêmes. Le cycle du temps qui passe !

    Demain un hommage sera rendu aussi à Charles Aznavour qui le mérite bien.Lui est parti définitivement mais ses chansons elles sont éternelles.

     

    .

     

    Bonne fin de semaine....

     


    67 commentaires
  • Je voulais vous faire partager cette vidéo pour plusieurs raisons.

    Trois amis qui ont chauffé les mêmes bancs d'école et qui sont liés par une solide amitié.De véritables Ajacciens qui sont toujours sur le marché ou sur le port pou s'exercer au sport national: la Macagna.

    Cette vieille tradition est un mélange entre taquinerie sans méchanceté  et farce élaborée au détriment d'une victime choisie en commun ou au détriment de l'un deux quand on veut se moquer d'une maladresse ou d'un loupé !

    Tout cela se termine dans un éclat de rire général qui remet les compteurs à zéro.

    Mais quand on passe aux choses sérieuses tout s'arrange.Le premier achète de quoi se faire un bon casse croûte,le second paye l'apéritif et le troisième embarque tout le monde pour une partie de pêche au calamars.

    Ceux du golfe d'Ajaccio sont réputés.Il n'est pas rare en saison d'en remonter des spécimens jusqu'à cinq kilogs.

    Ce ne sont pas les Affaires Maritimes qui vont pertuber la bonne humeur des trois copains.

    La pêche est fructueuse et sera partagée.Les femmes à la maison détiennent les meilleures recettes et je peux vous dire qu'elles sont succulentes.

    Il fait encore chaud mais il a plu en montagne donc le temps est plus frais.

    Je vous souhaite un excellent week end.


    52 commentaires
  • J'aime les personnes qui ont des passions. Elles sont généralement intarissables sur le généralementintarissables qui les préoccupe tous les jours.

    J'ai trouvé personnellement cette petite vidéo superbe. La raison en est très simple. Mes grands parents paternels et maternels étaient des agriculteurs de montagne qui vivaient pratiquement en autarcie. Ce clip m' a touché car il comporte des images d'archives de l'INA qui présentent la vie quotidienne de ces populations après guerre.Les ânes à l'époque il y en avait partout et dans chaque famille. J'ai connu cette vie rude.L'animal était docile avec ses propriétaires qui en prenaient grand soin.

    Il aidait aux déplacements, car champs et jardins étaient parfois éloignés de l'habitation et il servait à toutes les tâches relatives au transport des diverses récoltes. On ramenait des voyages de bois pour l'hiver et je me souviens de ces trajets en forêts. Et puis le soir venu on allait les abreuver à la grande fontaine et on organisait des courses joyeuses.

    Alors je comprends ces hommes qui veulent vivre dans leur pays, sur leurs terres et qui savent comment célébrer la grande messe des ânes. Promener des enfants ,leur faire découvrir les merveilles de la Corse et élaborer avec le lait d'ânesse des produits recherchés qui leur permettent d'exercer leur passion et de vivre chez eux.

    Ce faisant je n'oublie pas ce proverbe qui dit "st A rude âne, rude ânier " Leur sort en effet est lié !

    Je vous souhaite une excellente fin de semaine 

     


    56 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique