• Milan.....

     

    Je vous avais déjà parlé de ce Milan Royal et de mon étonnement sur la façon dont il était marqué. Consulté le centre d'observation des rapaces corses  à qui j'avais transmis deux photos m'avait donné toutes les explications sur ce travail  d'identification.

    Cela avait du plaire à l'oiseau qui vient régulièrement dans les parages de ma villa. Je l'entends siffler et je sais qu'il va se poser.

    Le bougre doit me connaître et ne voila t'il pas qu'il vient se poser à 20 mètres de moi sur la cîme d' un pin qui jouxte la propriété, et il reste se laissant photographier sans craintes....

    Milan.....

    C'est toujours le même rapace avec ses marques noire et jaune à droite et rose sur le flanc gauche.

    Milan.....

    Enfin il plonge et on peut voir parfaitement le système d'attache des marques....

    Milan.....

     

    Vous voyez bien que l'on peut s'occuper pendant le confinement

    Bonne soirée. 


    30 commentaires
  • Bleue..... 

    Mésange charbonnière

    La mésange bleue Facétieuse et agile,une boule de plumes

    Semble tomber du ciel sur l’herbe du jardin.

    Reflets jaunes et bleus illuminant la brume,

    Elle part et revient, toujours pleine d’entrain.

    Ses petits yeux de jais pétillent de malice,

    Visant avidement un tas de tournesol.

    Bleue.....

    Elle attend patiemment l’instant le plus propice

    Pour saisir une graine en effleurant le sol.

    Et s’installant alors sur une branche basse,

    Elle cherche à briser l’objet de son désir

    En tapant vivement la coquille tenace

    Qui cédant à l’assaut, consent à s’entrouvrir.

    Bleue.....

     

    Mésange bleue

    A la belle saison, se regroupant par couples,

    Ils construisent en chœur un joli nid d’amour.

    Et là pour leurs petits, à en perdre le souffle,

    Sans trêve ils chasseront jusqu’à la fin du jour.

    Nicole Bouglouan Le 16 Janvier 2001

    Bleue.....

    Elles sont là fidèles , venant manger les graines offertes  et me permetant de la fenêtre de mon bureau d'assister à leur ballet virevoltant.

    Oui et moi vous avez compris que je suis l'intruse....Mdrrr

    Bleue.....

     

    Bonne soirée.


    47 commentaires
  • Milan

     

    Ce n'est pas la première fois que je vois un milan royal posé pas loin de la villa sur ce gros fil électrique.Il y en a toujours eu et je n'y prête plus  attention .

    Mais l'Apn était dans le hall d'entrée et je décide de le shooter pour le plaisir. Il scrute le paysage dans tous les sens et je réalise plusieurs clichés.

    Milan

    En transférant ces images sur mon Mac et en les visionnant je suis intrigué par un carré jaune et noir sous l'aile du rapace.

    Milan

    Je n'ai pas pu déterminer ce que cela était . Généralement on bague les oiseaux mais ce que j'observe m'intrigue vraiment.Cela ne semble pas le gêner car il s'est envolé normalement et je l'ai vu quelques instants plus tard tournoyer au dessus de la maison.

    Je vais surveiller car il va revenir c'est sûr, mais en attendant quelques spécialistes pourraient peut être me donner leur avis .

    Milan

    Bonne journée.

     

     


    44 commentaires
  • Je vous présente le plus grand oiseau de Corse. Il s'agit du gypaète barbu, une espèce en voie de disparition dans le monde. Il en existe entre 10 et 15 quinze couples dans notre île. Son envergure peut atteindre trois mètres et sa force est phénoménale.

    Dans l'île où je l'ai vu voler  très haut c'est surtout dans le Niolu et le massif du Cinto qu'il niche alors qu'en Corse du Sud on le trouve principalement dans le massif des Aiguilles de Bavella.

    Surveillés de près par les agents du parc naturel de Corse et par les scientifiques Européens sa survie  est délicate.

    En effet ses habitudes alimentaires comportent principalement des os ce qui implique de trouver des carcasses d'animaux. Dans le Niolu zone d'élevage séculaire l'oiseau trouve des dépouilles de vaches, de caprins, d'ovins, et de mouflons ce qui lui permet de se développer

    J'ai choisi cette vidéo ,qui n'a pas été tournée dans l'île, pratiquement incroyable quand on le voit engloutir des os énormes. Il emploie comme d'autres rapaces d'ailleurs la technique consistant à lâcher les os de très haut afin qu'ils se fracassent et qu'il puisse mieux les absorber. C'est étonnant.

    On dit que son estomac lui permet de dissoudre cette nourriture atypique. Quelques essais de réintroduction de poussins issus des Pyrénnées ont été couronnés de succès. 

    Pour terminer je voudrais vous rapporter un dialogue que j'ai traduit du Corse entre un aigle royal, autre rapace emblématique et le gypaète barbu Corse.

    Le gypaète dit un jour à l'aigle :"Si j'avais le courage de compère aigle, je mangerais la vache et son veau" 

    L'aigle répondit : "Si j'avais la force de compère le gypaète je mangerais le troupeau et son berger. "

    Cela veut tout dire sur les capacités de ce magnifique rapace

    Bonne soirée

    Gypaète Barbu

     


    42 commentaires
  • Ce nom savant et latin est celui de la Corneille Corse Mantelée Tous les jours elle et sa tribu me rappellent bruyamment leur souvenir en me disant que depuis que j'ai mon blog je n'ai jamais parlé d'elles.

    Pourtant elles font partie depuis toujours de mon environnement et je les observe tous les matins.C'est un oiseau farouche, à la vue perçante et d'une intelligence peu commune. Elles sont omnivores et chapardeuses.Je les ai vu dévaliser  ces dernières semaines un énorme figuier dont ma voisine ne ramasse pas les fruits. Un ballet infernal entre le fruitier et un énorme chêne où elles savent être en sécurité !

    Corvus cornix......

     

    J'avais quelques habitudes dans un hôtel de bord de mer dans le sud de la Corse , où une Corneille avait élu domicile.

    Elle attendait que le patron tourne le dos pour arriver d'on ne sait où pour piquer les pains aux chocolat ( ou chocolatines, je ne veux vexer personne ) du petit déjeuner.

    Elle énervait régulièrement le chien de  la maison allongé sur le sable en amorçant des piqués fabuleux et allait se poser sur un poteau au pied duquel le chien qui aboyait inutilement essuyait au surplus les railleries de l'oiseau.

    Corvus cornix......

     

    Enfin pour terminer, je dois vous dire que la Corneille Mantelée Corse et les autres aussi d'ailleurs, babillent, corbinent, craillent, criaillent ,croaillent, croassent ou graillent. Ce qui en tout de cause est assourdissant.

    Voila mon hommage est terminé et j'en suis bien content.

    Je vous souhaite une excellente semaine, la dernière de Septembre et la première d'octobre.


    54 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique